Blog > stage

Stage environnement : nos conseils pour votre stage en environnement

Tour d’horizon du secteur environnemental
Avec le récent concept de « développement durable », les métiers liés à l’environnement suscitent un vif intérêt auprès des jeunes. Cependant, ces multiples métiers sont mal connus et génèrent des représentations erronées. Il faut en effet se méfier des a priori : les métiers de l’environnement ne sont pas exclusivement liés à la nature. A peine 1% des emplois concernent la gestion des espaces naturels (parcs, réserves). A l’inverse, près de 75% de ces métiers liés à l’environnement se situent dans les domaines de l’eau et des déchets. Il convient d’avoir en tête que c’est essentiellement la législation qui génère des emplois dans le domaine de l’environnement notamment le contrôle comme chez APAVE (ingénieur environnement)
Précisons ici que les secteurs qui se développent fortement à l’heure actuelle sont ceux de la gestion des risques, du management environnemental. De plus, si le domaine de l’environnement est composé de métiers « classiques », il l’est aussi d’emplois émergents, qui voient le jour au gré des réformes politiques liées à une prise de conscience écologique… de nombreux métiers de demain n’existent donc pas encore…

 

Formations et compétences requises
Devant la multiplicité des métiers liés à l’environnement, il est évident qu’il y a plusieurs niveaux de formation possibles pour accéder à un emploi dans ce domaine. On peut par exemple postuler sans avoir aucun diplôme pour certains emplois : agent d’entretien des espaces verts, agriculteur, technicien paysagiste…
D’autres métiers sont accessibles avec le niveau CAP/BEP : agent d’entretien de rivière, conducteur d’appareils de traitement des eaux, technicien du génie rural, technicien de contrôle des réseaux d’assainissement…
Le BAC ouvre les portes de métiers plus techniques : acousticien, technicien paysagiste, technicien gestionnaire d’un espace naturel protégé…même si les métiers précédents demeurent accessibles.
Un profil de BAC +2 à BAC +5 peut espérer occuper des postes à plus hautes responsabilités, comme les ingénieurs (forestiers, génie sanitaire, agronome, chimiste…), les géochimistes, les géologues…
Le domaine environnemental propose donc une multiplicité de métiers, aussi il convient d’avoir une idée du secteur précis dans lequel on souhaite s’engager, afin de mener à bien son projet professionnel.

 

Les grands secteurs de l’environnement
Les emplois dans le domaine environnemental sont traditionnellement classés en cinq grands secteurs, pour un inventaire plus simple des multiples métiers existants.

 

  • la protection et la gestion des espèces et espaces naturels.

On retrouve dans ce secteur les emplois des parcs naturels, rivières, forêts. Ils sont généralement assurés par l’Etat ou des associations spécialisées.
Quelques métiers : Garde forestier, agents d’entretien des rivières, chargé de mission dans un espace protégé…

 

  • La prévention et le traitement des pollutions et des nuisances

Se trouve ici la majeure partie des métiers liés au traitement de l’eau et des déchets. On rencontre dans ce secteur des rippeurs (qui ramassent les poubelles), des agents d’entretien des espaces ruraux et/ ou urbains, mais aussi des agents de la qualité de l’eau, des techniciens du nettoiement et de l’assainissement, des hydrologues…

 

  • L’aménagement du territoire et du cadre de vie

La plupart des métiers de ce secteur sont gérés par les collectivités (donc l’Etat), qui construisent des infrastructures ou entretiennent les espaces verts afin créer et gérer un environnement de plus en plus urbain, tout en respectant les contraintes récentes liées au concept de « développement durable ».
A noter que des entreprises privées – qui sentent l’essor à venir de ce type d’activités -  commencent à surfer sur la vague environnementale, notamment pour la création et la gestion des espaces verts.
Quelques métiers :

 

  • La protection de l’Homme, l’hygiène et la sécurité

Depuis la prise de conscience du lien fort entre qualité de l’environnement et santé publique, de nombreux emplois se sont crées dans le domaine sanitaire. LA demande sociale croissante de sécurité et la recherche du risque zéro devraient amener une poursuite du développement de ce secteur.
Quelques métiers : agent d’hygiène et de décontamination, technicien du génie sanitaire, écotoxicologue, ingénieur spécialisé en radioprotection…

 

  • La gestion sociétale de l’environnement

Dans cette catégorie on retrouve les emplois liés à la sensibilisation, l’éducation à l’environnement, mais aussi le droit et le conseil environnemental. Ces emplois sont développés par différents types de structures :les associations, les collectivités en ce qui concerne l’éducation, et les entreprises en lien avec la législation
Conseiller en hydraulique agricole, conseiller environnemental, animateur en tourisme rural et activités en pleine nature, spécialiste de la communication et environnement…