Blog > école

Les écoles de vétérinaire en France

Les écoles de vétérinaire en France

À partir de cette année, si vous voulez devenir vétérinaire, vous devez obtenir un DE (un diplôme national) d’un docteur vétérinaire. C’est une condition obligatoire afin de pouvoir exercer. Vous pouvez préparer vos études dans l'une des quatre ENV (Écoles Nationales Vétérinaires) ou écoles privées à partir de la rentrée 2023. Les études durent au total de 6 à 8 ans qui est beaucoup misé sur la pratique.

Les écoles

Il existe quatre ENV (Écoles Nationales vétérinaires) : ENVA à Maisons-Alfort, ENVT à Toulouse, Oniris à Nantes et VetAgro Sup à Lyon. Ces écoles sont affiliées au ministère de l’Agriculture et sont publiques. Le droit de scolarité pour chaque année de formation en 2021-2022 est de 2 561 euros (gratuit pour les boursiers), auquel s'ajoute une CVEC (contribution à la vie étudiante et de campus) de 92 euros. De plus, lors de la rentrée 2022, une nouvelle école vétérinaire privée a ouvert les portes : UniLassalle.

L’entrée est fortement sélective

L'ENV offre plus de 700 places chaque année, réparties entre les quatre écoles. Le recrutement se fait par le biais de divers concours communs. L'admission à l'école vétérinaire ne peut pas se faire deux fois aux écoles vétérinaires, toutes filières confondues. Ceux qui sont admis entrent dans l'école de leurs souhaits et de leur rang de classements.

Candidater après le bac

Après le bac, il y a le concours de vétérinaire qui est commun aux 4 ENV. Ce concours concerne que l’accès aux écoles de vétérinaire publiques aux bacheliers généraux avec des spécialités tels que science et vie de la Terre ou biologie écologie en lycée agricole ou même de mathématiques et en physique-chimie.

Les candidatures sont gérées sur Parcoursup, elles doivent répondre à un questionnaire de préinscription en ligne et s'acquitter d'un droit d'inscription de 20 €. La sélection est basée sur le dossier du candidat et sur des petits entretiens oraux.

Les classes prépa

Les classes prépa ont majoritairement accès aux écoles de vétérinaire.

  • Le concours A ENV (323 places en 2022) est réservé aux élèves de la Prépa BCPST (Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre).
  • Le concours A TB ENV (11 places en 2022) est adressé aux étudiants de prépa TB (technologie et biologie).

Après un bac+2 ou bac +3 ou plus, le nombre de places et les taux d’intégrations pour les étudiants d’autres filières sont moins importants.

  • Le concours B ENV (68 places en 2022) intéresse les titulaires d'une licence générale ou professionnelle ou même d'une licence dans un domaine scientifique, d’une L2.
  • Le concours C ENV (95 places en 2022) pour recruter des diplômés de BTSA, BTS ou DUT. Il est plus ou moins recommandé de suivre une année de préparatoire ATS en biologie.
  • Le concours D ENV est ouvert aux titulaires d'un doctorat en médecine, chirurgie dentaire ou pharmacie ou d'un diplôme de biologie conférant un diplôme de master.
  • Le concours E ENV (6 places en 2022) permet d'accéder aux écoles ENVA et VetAgro Sup Lyon, ouvertes à des étudiants de première année à l'ENS Lyon ou Paris Saclay.

C’est une formation scientifique et pratique

Pour les candidats admis sur concours post-bac, le programme débute par une première année commune aux 4 ENV. Le programme est axé sur les compétences requises pour la profession vétérinaire : sciences biologiques, physique, chimie et mathématiques appliquées à la science vétérinaire, zoologie, écologie, informatique et informatique, anglais et sciences humaines. Il y a des ateliers de remédiation qui sont aussi prévus pour combler les lacunes liées aux options professionnelles en terminales et aux stages en milieux professionnels. De plus, les étudiants provenant d’autres filières ont accès à la 2ᵉ année directement.

Qu’est-ce que le tronc commun vétérinaire ?

La 2e à la 5e année, les élèves acquièrent des compétences de base pour comprendre le fonctionnement des animaux et de leur environnement : anatomie, physiologie, bactériologie, virologie, pharmacologie, technologie animale, alimentation, botanique, etc. Ils sont ensuite formés sur toutes les maladies et les espèces animales de domestique et leur traitement qui sont possibles. Ils traitent également de la santé publique, y compris l'hygiène alimentaire, ainsi que de la gestion des entreprises et de la législation. Dès le départ, les étudiants ont accès à une salle de simulation médicale vétérinaire, où ils peuvent notamment s'exercer à acquérir un grand nombre de gestes techniques sur un mannequin ou un modèle inerte. À partir de la 4ᵉ année, les élèves apprennent à réaliser des examens d'animaux au Centre Hospitalier de l'Ecole Vétérinaire et les méthodes cliniques appliquées aux animaux de rente (production) lors de visites d'élevage.

En 5e année, les étudiants sont en stages dans des services de l’hôpital tel que l’urgence, soins intensifs, chirurgie ou avec des animaux de compagnie, de production et de loisir. Des stages hors campus sont également organisés dans une exploitation agricole et un autre dans une zone rurale.

L'approfondissement en dernière année

En sixième et dernière année, les étudiants choisissent des spécialisations en approfondissement : animaux de rente, animaux de Compagnie, Santé Publique, Vétérinaire et autre. Enfin, les étudiants doivent aussi rédiger une thèse d’exercice qui va leur permettre d’obtenir le DEV (Diplôme d’état de docteur vétérinaire) reconnu par tous les pays de la région Europe.

Remarque : Il doit y avoir une période de mobilité à l'étranger pendant le cours, allant de quelques semaines à un an qui est obligatoire.

Les études de vétérinaires permettent une insertion professionnelle rapide. Les jeunes vétérinaires sont rapidement embauchés et plus de 90% d'entre eux sont embauchés dans l'année qui suit l'obtention de leur diplôme. Certains choisissent de continuer leurs études.